Beaucoup d’entre nous rêve d’arborer une belle chevelure blonde, mais le blond est une couleur difficile à atteindre et surtout compliquée à conserver ! Nous vous avons préparé un article pour vous accompagner durant cette transition.

Les risques du passage au blond

Se colorer les cheveux en blond est non seulement une grande étape pour vous, car elle constitue un changement physique radical. Mais c’est aussi une grande épreuve pour vos cheveux qui sont énormément fragilisés durant ce changement, étant donné qu’ils doivent passer par une décoloration.

Alors pour limiter les dégâts, et ne pas être surprise, on prend d’abord conscience des risques du blond. Accentuant les rougeurs, faisant ressortir les défauts de l’épiderme, et pouvant parfois affadir le visage, le blond platine ne va à tout le monde. Il vaut parfois mieux commencer par un blond moins voyant et plus doux.

La décoloration est l’étape la plus dangereuse lors de votre passage au blond, obligatoire lorsque vous voulez atteindre une teinte plus de 2 teintes en dessous de votre couleur naturelle, elle va donc rendre vos cheveux blancs pour qu’il puissent mieux accueillir cette nouvelle couleur. Appauvris en mélanine vos cheveux sont alors plus fragiles et plus poreux.

Les gestes de préventions à adopter lors du passage au blond

On troque son shampoing classique contre un soin lavant éclaircissant. Les shampoings à la camomille sont particulièrement recommandés, car ils apportent de la douceur et de l’éclat aux longueurs.

Le produit chouchou des experts pour la décoloration :

Si l’on choisit de se colorer les cheveux avant l’été on applique bien un produit protecteur car la couleur pourrait virer et ensuite être difficile à rattraper. Sinon on peut choisir tout simplement de protéger sa tête avec un chapeau ou une casquette.

Vous êtes désormais informées et avez toutes les cartes en main pour sauter le pas du passage au blond, alors on n’oublie pas les points importants après une décoloration : protection et hydratation !