Le nez, les yeux, les oreilles… comment faire pour nettoyer et prendre soin des touts petits recoins de peaux sensibles de votre bébé ?

Lors de la toilette, les parents veulent parfois trop bien faire. Mais les yeux, les oreilles et le nez de bébé sont très fragiles et nécessitent une attention particulière, tout en gardant la main légère ! Ci-dessous nos explications pour vous assurer d’une hygiène parfaite tout en douceur. 

 

Les Yeux :

1ère étape de la toilette quotidienne : Les Yeux.


Lavez-vous soigneusement les mains avant de commencer la toilette.
Passez délicatement sur les paupières de bébé un coton imbibé de sérum physiologique, en respectant le mouvement de l’intérieur à l’extérieur de l’œil.
N’oubliez pas le coin des yeux et veillez à ne pas trop appuyer.
Utilisez un coton différent pour chaque œil pour éviter la contamination.

Evitez d’utiliser directement votre doigt avec votre salive pour retirer les croûtes jaunâtres, plus communément appelées « caca d’œil » qui se forment souvent au réveil. Il s’agit d’un mélange de mucus, une matière visqueuse issue des larmes, de poussières et de cellules mortes, qui en journée sont éliminées au fur et à mesure des clignements de paupières mais s’accumulent et sèchent pendant la nuit après de longues heures les yeux fermés. La salive contient près de dix milliards de germes, elle peut contenir des virus sans que l’on présente des symptômes. L’œil peut être une porte d’entrée car c’est une zone sensible.

photographie d'un bébé qui se fait nettoyer les yeux par sa maman
Il est très important de vous laver les mains avant chaque nettoyage d’une partie sensible de votre bébé pour éviter les infections  

Les Oreilles :

2ème étape de la toilette quotidienne : Les oreilles.


On évite l’utilisation du coton tige qui peut blesser votre bébé, risque de tasser le cérumen au fond de l’oreille et augmenter le risque de bouchon, voir abîmer ses tympans.
En effet, le conduit auditif des jeunes enfants est plus court que celui des adultes. Le risque de toucher le tympan est donc accentué.
N’oubliez pas que ses oreilles sont encore très sensibles ! Utilisez plutôt un morceau de coton ou de compresse replié en forme de cône ou roulé entre les doigts, imbibez-le légèrement de sérum physiologique et passez-le uniquement sur le pavillon extérieur et le bord de l’oreille afin de bien nettoyer et d’éviter la formation de bouchon de cérumen. N’oubliez pas également de nettoyer l’arrière des oreilles.

L’idéal est de procéder au nettoyage des oreilles après le bain car votre bébé est détendu et la chaleur aura liquéfié le cérumen.

Si ce nettoyage ne vous semble pas suffisant et que les oreilles de votre bébé vous semblent encore sales, vaporisez un peu de spray auditif dans le pavillon en positionnant votre bébé de profil. Le cérumen sera plus fluide et vous pourrez le récolter plus facilement avec l’embout de la compresse imbibée d’eau tiède.

Attention, le cérumen ne contient aucune bactérie. Même s’il paraît sale, il s’agit d’un filtre naturel protecteur qui capture les infections, il n’est donc pas la peine d’essayer de l’éliminer à tout prix.

Si vous avez l’impression que votre enfant produit une quantité de cérumen anormalement élevée, parlez-en à votre médecin qui pourra mieux juger de l’utilité d’un nettoyage plus spécifique.

Le Nez :

3ème étape de la toilette quotidienne : Le Nez.


Le nez de bébé est aussi très sensible et réactif à toute intrusion. Pourtant, cette étape qui permet à votre bébé d’assurer une bonne respiration est primordiale.
Enroulez entre deux doigts un coton imbibé de sérum physiologique et nettoyez délicatement l’intérieur de chacune des narines en tournant légèrement afin d’atteindre toutes les parois.
Changez de coton entre chaque narine et veillez à bien ôter les mucosités.
Il est très probable que votre bébé éternue à ce moment-là, c’est très positif.

En prévention 1 à 3 fois par semaine et lorsque vous sentez que votre enfant a le nez encombré : dégagez ses fosses nasales afin d’éviter les infections. En effet, celles-ci communiquant avec la gorge et les oreilles, un simple rhume peut donc facilement évoluer en rhinite, otite, bronchite ou bronchiolite !
Pour cela, tournez la tête de bébé sur le côté en la maintenant délicatement (si possible faire en sorte qu’il garde la bouche fermée).
Injectez une dose de sérum physiologique dans la narine supérieure en orientant la pipette de façon perpendiculaire à la tête de votre bébé. Le liquide devrait ressortir avec toutes les impuretés notamment le mucus par l’autre narine. Préparez des mouchoirs en papier afin d’essuyer immédiatement le visage de votre bébé après l’intervention. Recommencez l’opération de l’autre côté.
Pressez l’intégralité de la pipette si votre enfant est enrhumé dans chaque narine, et renouvelez l’opération plusieurs fois par jour si vous voyez que votre enfant est en difficulté pour respirer.

Après cette intervention, n’hésitez pas à asseoir votre bébé et lui tapoter le dos afin d’évacuer un rot qui le soulagera. En effet, il avale de l’air en même temps que le sérum physiologique.

En cas de rhume il est également possible d’utiliser un « mouche-bébé » avec pompe aspirante. A bien stériliser après chaque utilisation.

Vous pouvez également utiliser des sprays d’eau de mer adaptés aux enfants de moins de 3 ans que vous trouverez en pharmacie. Ce n’est pas la technique privilégiée pour les nourrissons mais plutôt à partir de 9 mois à 1 an.

photographie d'un bébé et d'une mère qui tient un sérum physiologique entre ses mains
Le sérum physiologique vous permettra de nettoyer les parties sensibles de votre bébé tout en éliminant les impuretés !

 

Astuce maman LE OE BABY CLUB
Habituez votre bébé dès les premiers jours à la technique de la pipette de serum physiologique dans le nez et continuez à le faire régulièrement jusqu’à ce qu’il sache se moucher tout seul. C’est la technique la plus naturelle et efficace, si vous gardez le rythme, il s’y habituera petit à petit et les crises seront moins importantes car ça fera partie de sa routine acceptée.