Les écrans font partie de notre quotidien. Les enfants n’ont qu’une envie, c’est de faire partie de notre monde. Tous les jours, ils nous voient avec des téléphones et des tablettes, il est donc tout naturel qu’ils souhaitent les utiliser, pour se prouver qu’ils appartiennent à notre groupe. Les priver peut-être vécu comme une exclusion.

Nous avons tous constaté en tant que parents que donner accès à notre smartphone, tablette ou à la télévision à notre enfant avait pour effet immédiat de le calmer et le captiver pendant un certain tempsNous avons également tous pu vivre l’effet immédiat au moment de la coupure avec l’écran ! 

Enfant qui pleure
Il faut expliquer à votre enfant plutôt que lui couper systématiquement l’accès aux écrans.

Quels sont les effets des écrans sur nos enfants ?

Comment devrions-nous gérer leur consommation ?

Nos experts OE Baby se sont posés la question et nous dévoilent toutes les réponses . 

Les effets des écrans sur nos enfants

Les scientifiques et professionnels nous alertent contre les excès et les conséquences de la surexposition des jeunes enfants aux écrans : surpoids, troubles du sommeil, myopie, résultats scolaires en baisse, retard de langage, troubles de l’attention et du comportement, déprime…

L’Académie de médecine de pédiatrie (AAP) nous explique que le temps passé sur les écrans limite les autres activités de la vie courante, telles que jouer, étudier, discuter ou dormir. Ces activités participent à la construction physique et mentale des enfants. L’académie américaine observe que « Les problèmes commencent quand les écrans remplacent l’activité physique, l’exploration pratique et l’interaction sociale réelle ».

La revue scientifique Nature a publié en mai 2017 une étude qui montre que les plus jeunes (de 6 à 36 mois) exposés aux écrans en fin de journée ont une durée de sommeil plus courte. Cela serait dû à la lumière bleue émise par les smartphones et tablettes qui affecte la synthèse de mélatonine, une hormone jouant un rôle important dans le mécanisme du sommeil.

Une exposition précoce et excessive aux écrans s’associe également à des retards de langage ou des troubles du comportement. Une étude publiée à l’université de Toronto en 2017 indique que plus l’enfant passe de temps devant un écran, plus il a un retard dans l’apprentissage du langage. Sur 900 enfants entre 6 mois et 2 ans suivis entre 2011 et 2015, ils ont observé un risque de 49% de retard de la parole pour chaque demi-heure quotidienne devant un écran.

En chassant l’ennui de la vie des enfants, les écrans altèrent aussi le développement de leurs capacités de créativité, ils n’ont plus d’espace pour rêver et construire leur imaginaire.

Les recommandations sur les règles de consommation des écrans pour les enfants

Des enfants sur le canapé devant la télévision
Les enfants sont dès le plus jeune âge devant des écrans.

Quels écrans à quel âge ?

Avant 3 ans :
Idéalement, l’enfant ne devrait pas être exposé du tout aux écrans.

Entre 3 et 5 ans :
Maximum 1H par jour.

Entre 5 en 11 ans :
Maximum 2H par jour
Console de jeu à partir de 6 ans en favorisant les jeux à plusieurs.
Accès à internet à partir de 9 ans avec des règles claires.

A partir de 12 ans :
Accès aux réseaux sociaux avec des règles claires.

Quelques règles d’or :

  1. Définir avec votre enfant un moment précis et limité d’autorisation d’accès aux écrans.
  2. Débrancher et ranger les écrans lorsqu’ils ne sont pas utilisés pour être moins tentants.
  3. Eviter l’installation d’un écran dans une chambre d’enfant
  4. Eviter la télévision avant d’aller se coucher
  5. Eviter d’allumer la télévision pendant les repas : Cela empêche l’échange et le dialogue en famille, mais favorise également la prise de poids car nous sommes moins à l’écoute des signaux de satiété.
  6. Eteindre la télévision lorsqu’elle n’est pas regardée. Le bruit de fond constant peut nuire aux apprentissages de l’enfant.
  7. Rester avec votre enfant lorsqu’il regarde la télévision afin de favoriser les interactions (et limiter l’attitude passive): Explications, discussion etc…
  8. Vérifier que les émissions, applications que vous proposez à votre enfant correspondent à vos valeurs et ne comportent pas d’acte de violence ou de personnage effrayant.
  9. Favoriser toutes les activités interactives (sur tablette par exemple) plutôt que la consommation passive (dessin animé).
  10. Définir avec votre enfant l’âge à partir duquel il sera autorisé à avoir son premier téléphone mobile.
  11. Rappeler régulièrement à votre enfant les 3 règles de base d’Internet et des réseaux sociaux :
    a. tout ce que l’on y met peut tomber dans le domaine public;
    b. tout ce que l’on y met y restera éternellement
    c. tout ce que l’on y trouve est sujet à caution : certaines données sont vraies et d’autres fausses

Astuce maman LE OE BABY CLUB : Maya vous donne ses astuces pour inclure les écrans de manière saine dans la vie de votre enfant.

« Ayant un enfant de 2 ans et un de 4 ans à la maison, les dessins animés sont quasiment exclusivement réservés aux journées où ils sont malades. Parfois, on se limite aux vidéos des chansons de film Disney, ça nous permet de danser et chanter en même temps et ne pas rester trop passifs en regardant ».

« Malheureusement, nous ne pouvons pas y échapper totalement mais si j’ai un conseil à donner aux futures mamans c’est de prendre de bonnes habitudes dès le plus jeune âge. Sinon pour ma part, j’essaie au maximum de les occuper à faire autre chose. Ce n’est pas toujours facile de décrocher un enfant de son écran mais voici quelques conseils :

  • Les occuper avec des jouets
  • Faire du vélo ou sortie dans les aires de jeu à proximité
  • La lecture et les jeux de société pour les plus grands
  • Les petits jeux de notre enfance comme par exemple cache-cache ou Jacques a dit, ils adorent ! »