Si vous pratiquez l’accouchement par voie naturelle, votre corps en sera légèrement perturbé. Durant votre grossesse et après le grand jour, votre périnée sera mis à l’épreuve et c’est pourquoi il faudra que vous suiviez ce que l’on appelle une rééducation périnéale.

 

 

Le périnée qu’est ce que c’est, et pourquoi avoir recours à la rééducation périnéale ?

Le périnée est un ensemble de ligaments, muscles et membranes qui forment une poche, qui retient plusieurs organes, telles que : le rectum, la vessie ou le vagin. Durant toute la période de votre grossesse et après l’accouchement, cette poche va subir des chamboulements et se distendre… Le risque serait qu’elle ne parvienne pas à retrouver sa tonicité et que vous soyez sujette à des petits accidents lors de certains efforts comme : un éternuement ou un fou rire pour ce qui est de la vessie. En ce qui concerne la partie vaginale, les problèmes de périnée peuvent avoir une répercussion sur les rapports. Dans le cas le plus grave, vous pourriez subir un abaissement des organes, un prolapsus, juste après ou plusieurs années après vos grossesses. C’est pourquoi il est préconisé d’effectuer une rééducation périnéale préventive pour vous apprendre à contrôler et muscler l’ensemble de ces muscles, organes et ligaments.

 

La rééducation périnéale pendant la grossesse et après l’accouchement

  • Durant la grossesse : c’est ce que l’on appelle la rééducation préventive du périnée. Il vise à vous faire prendre conscience de votre masse musculaire et à la contrôler. Vous apprenez alors à relâcher vos muscles durant la simulation de l’accouchement pour ne pas provoquer de lésions durant le travail. 
  • Après l’accouchement : Vous devrez peut-être suivre une rééducation post-natale. La rééducation périnéale doit être effectuée avant une rééducation abdominale. Vous devez éviter un maximum les efforts physiques : sport, déménagement ou autres… Astuces : Allongez-vous sur le dos, respirez très lentement, le plus faiblement possible.

Quand vient l’expiration vous allez contracter votre rectum comme si vous reteniez votre urine. Si vous pouvez contracter le rectum, les muscles du vagin, et le méat urinaire en même temps, aussi appelés les sphincters, vous obtiendrez un meilleur résultat. Par la suite, vous allez maintenir cette contraction pendant 3 secondes environ, pour commencer. Puis relâcher 5 secondes. Après deux semaines d’exercice, vous augmenterez la durée et contractez pendant une dizaine de secondes, suivi d’une pause de dix secondes également. Faites une série de 30 à 40 mouvements par jour, de préférence le matin. La rééducation périnéale doit être prise au sérieux et venir avant la rééducation abdominale, qui elle a pour but de retrouver la tonicité de son ventre et ses abdos !

Le but est de prendre conscience de votre périnée et de pouvoir le contrôler. Il faut maintenir sa tonicité.

 

Bon courage à vous les futures mamans !