Vous avez la tête qui gratte ? Le cuir chevelu qui tire ou qui vous démange ? Est-ce que vos épaules se couvrent de petits bouts de crâne qui tombent en neige sur vos T-shirts  ou vos vestes ? C’est sûr, vous avez des pellicules ! Pas de chance pour eux, ce sont les hommes qui sont le plus touchés. Ce dossier s’adresse donc à eux, mais pas seulement, parce que les pellicules, tout le monde en a, en a eu, ou en aura. Alors découvrez, dans ce dossier, ce qu’on peut faire pour les éradiquer une bonne fois pour toutes.

Deux sortes de pellicules à traiter différemment

Le saviez-vous ? Il y a plusieurs sortes de pellicules :

Les pellicules sèches sont les plus fréquentes, petites, blanches, elles ne collent pas au cuir chevelu. Ce sont elles qui tombent sur vos épaules quand vous passez la main dans vos cheveux. Un vrai problème esthétique. Cela ne fait pas bien net.

pellicules

Il y a aussi les pellicules grasses, qui sont souvent dues à un excès de production de sébum du cuir chevelu. Trop de gras quoi. Les pellicules restent collées au cuir chevelu et finissent par étouffer la racine. C’est là qu’on commence à perdre ses cheveux. Et en plus, ça gratte ! Les pellicules grasses sont plus embêtantes car elles peuvent être un signe de problème dermatologique plus sérieux (psoriasis ou dermite séborrhéique par exemple). Dans ce cas-là, si malgré tous vos efforts, ça continue à vous démanger, il vaut mieux voir un dermatologue qui vous dira de quoi il s’agit et qui vous donnera un traitement ciblé.

pellicules

Pourquoi avez-vous des pellicules ?

  • Vous êtes stressé. Boulot, famille, vous êtes fatigué, déprimé ou un peu sous pression, c’est une autoroute pour l’apparition de pellicules, souvent liées aussi à des petits coups de mou psychologiques.
  • Vous avez une mauvaise hygiène de vie. Peut-être que vous aimez trop les bon petits plats, les sucreries, les sodas. Alors essayez juste de manger moins gras et moins sucré pour redonner de l’air à votre cuir chevelu qui sera reconnaissant. 
  • Vous portez des chapeaux, des casquettes, des bonnets. Oui, c’est sympa une casquette ou un bonnet stylé, mais là encore, vous empêchez votre tête de respirer. Votre cuir chevelu a besoin d’air et de quelques rayons de soleil pour se porter mieux.

pellicules

  • Vous utilisez des produits de soins capillaires trop agressifs. Comme vous voulez quelque chose de puissant, vous utiliser une bombe atomique sur votre cuir chevelu et il réagit mal. Alors, allez-y mollo sur les shampoings dévastateurs.
  • Vous vivez dans un endroit pollué. En campagne, l’air est sain, mais dans les villes, la pollution agresse votre cuir chevelu et peut être un facteur favorisant l’apparition et la prolifération des pellicules.

 

À faire et à ne pas faire pour dire stop aux pellicules

  1. À faire :

Nourrissez et hydratez votre cuir chevelu. Une huile végétale va nourrir et assouplir, cela va permettre aussi de vous débarrasser des croûtes dans la tête. A laisser poser plusieurs heures. N’ayez pas non plus en tête que les après-shampoings  et les masques capillaires sont réservés aux femmes. Tous les cheveux ont besoin de douceur et d’hydratation. 

pellicules

Lavez vos cheveux avec un shampoing antipelliculaire et à l’eau fraîche. Choisissez un soin ciblé à votre problème, au lieu d’attraper le premier shampoing qui vient dans la douche ! Quant à l’eau chaude, elle ouvre les pores du cuir chevelu alors que l’eau froide les referme, c’est mieux. 

Faites une cure d’un mois avec un shampoing antipelliculaire, puis continuez en alternant un shampoing antipelliculaire avec un shampoing classique. 

Brossez vos cheveux le soir avant de vous coucher, cela enlève beaucoup de résidus dont vos cheveux et votre cuir chevelu sont recouverts sans que vous le voyiez.

pellicules

     2. À ne pas faire :

Mettre tous les jours des produits pour façonner votre coiffure. Stop aux gels, aux produits gras ou aux laques, cires ou autres mousses, qui sculptent vos cheveux. Mettez vos cheveux au vert, au naturel, pendant quelques temps.

Se laver les cheveux tous les jours avec n’importe quoi. Oui, c’est une mauvaise idée, même si elle est tentante. Essayez d’espacer les shampoings petit à petit, tous les deux jours pendant une semaine, puis tous les 3 jours. C’est vrai, au début, ça gratte un peu, mais le progrès sera vite visible. Et une fois encore, ne prenez pas n’importe quoi pour vous laver la tête. Un gel douche ne fera pas l’affaire ! Le shampoing doit être antipelliculaire et très doux.

pellicules

Sortir avec les cheveux mouillés quand il fait trop chaud ou trop froid. Votre cuir chevelu n’aime pas les différences de températures. Séchez vos cheveux quand vous avez terminé votre shampoing, ça prend 5 minutes montre en main. Mais là encore, attention, séchez vos cheveux avec une chaleur modérée.

5 remèdes que vous avez chez vous pour combattre les pellicules

  • Le coup du yaourt

Versez sur votre tête un yaourt et massez pendant 20 minutes. Rincez ensuite abondamment.

  • Massage à l’huile de coco

Il est toujours recommandé de masser le cuir chevelu. Avec de l’huile de coco, c’est encore mieux car elle est douce, antiseptique, purifiante et nourrissante. Et ça sent bon en plus ! 

  • Rinçage au vinaigre de cidre

Ça ne sent pas très bon, mais la mauvaise odeur ne dure pas longtemps. Mélangez un demi-verre de vinaigre de cidre et d’eau, appliquez sur toute la tête et laissez poser 15mn. C’est royal pour avoir le cheveu bien brillant aussi. 

  • L’aloe vera qui soulage et soigne

C’est la plante magique à avoir chez vous. Grattez le jus qui coule de la plante quand on la coupe et appliquez le jus sur votre cuir chevelu. C’est vraiment apaisant et cicatrisant, surtout quand on se gratte un peu trop fort.

pellicules

  • L’aspirine à la rescousse

Si vous n’êtes pas allergique à l’aspirine, écrasez deux comprimés d’aspirine, réduisez les en poudre et ajoutez les à votre bouteille de shampoing. Lavez-vous les cheveux comme d’habitude et laissez poser le shampoing quelques minutes avant de rincer.

Comme vous le voyez, les pellicules ne sont pas un fléau irréversible. En fait, il suffit de s’en occuper, et on évite bien des problèmes d’estime de soi. Vous savez maintenant comment vous attaquer au problème !