Plaques rouges, boutons, cloques, ça vous gratte ! Et si c’était de l’eczéma ? On ne sait jamais trop comment reconnaître cette affection de la peau et on risque même parfois de la confondre avec une autre, le psoriasis ou la dermite séborrhéique par exemple.

Pas d’angoisse, si c’est de l’eczéma, ça n’est pas grave, même si on sait que ça peut être très gênant, voire invalidant.
On ne va pas vous expliquer comment traiter l’eczéma, parce que les médecins font ça bien mieux que nous. Mais on peut par contre vous dire comment reconnaître un eczéma, histoire de vous mettre sur la bonne voie, surtout si vous avez des démangeaisons et des lésions de la peau. On vous fait donc un topo sur l’eczéma, pour comprendre pourquoi on en a et à quoi ça ressemble.

Eczéma : qu’est que c’est ?

C’est une inflammation chronique de la peau qui provoque des rougeurs et des démangeaisons qui apparaissent par poussées, souvent suivies de périodes de rémission. C’est une maladie très fréquente, puisqu’elle représente presque 30% des motifs de consultations chez les dermatologues. Et personne n’est à l’abri d’en avoir, car cela touche tout le monde, du nourrisson jusqu’à l’adulte. Tous égaux devant l’eczéma !
Il faut cependant bien différencier les deux grandes familles d’eczéma. L’eczéma de contact, qui est provoqué par un contact avec une substance allergène et l’eczéma atopique, qui est plutôt une prédisposition à développer de l’eczéma. Nous y reviendrons plus tard en détail.

le mot Eczema en lettre de bois

Eczéma : Pourquoi se déclare t’il ?

La plupart du temps, on développe un eczéma parce qu’on a été en contact avec un produit ou une substance allergène.
On peut aussi avoir de l’eczéma à cause du stress. Si vous êtes sous pression, si vous avez des tracas ou des ennuis, de l’eczéma peut apparaître sur votre corps, comme une extériorisation de votre mal-être.
On a aussi de l’eczéma parce qu’on a un type de peau qui ne protège pas suffisamment des agressions extérieures.
C’est souvent le cas pour les bébés et les nourrissons. L’épiderme immature, ou affaibli, ne joue pas son rôle de barrière et c’est la porte ouverte aux affections de la peau, comme l’eczéma.

Eczéma sur les joues de bébé

 

Eczéma : A quoi ressemble t’il ?

Voilà quelques pistes qui vont vous permettre de reconnaître de l’eczéma :

  • On en trouve généralement sur les mains, les chevilles, les coudes et les genoux chez l’adulte.
  • Chez le nourrisson ou le bébé (jusqu’à l’âge de 2 ans), l’inflammation est fréquente sur le front, le cuir chevelu, les bras, les jambes et le tronc.
  • Chez l’enfant, c’est plutôt le pli des coudes ou des genoux qui est affecté.
  • Chez l’ado, l’eczéma est souvent présent sur le cou et le visage et dans les plis de flexion.
  • Il se manifeste par des plaques rouges légèrement en relief sur certaines parties du corps.
  • Il se manifeste aussi par des vésicules (petits boutons transparents remplis d’eau) qui suintent, puis qui évoluent vers des croûtes.
  • Il se manifeste également par une peau très sèche, avec par endroits des flocons de peau qui se détachent.
  • Il se manifeste parfois sous forme de gonflements de la peau localisés.
  • Dans tous les cas, l’eczéma provoque des démangeaisons sévères.

plaques rouge d'eczema sur les mains

L’eczéma de contact

Comme son nom l’indique, si vous touchez, vous manipulez, bref si vous entrez en contact avec une substance allergène, votre organisme va réagir par un stress qui va créer une inflammation. Les quatre grandes sources allergènes sont les vêtements, les produits cosmétiques, des médicaments, ou un produit professionnel comme ceux que les coiffeurs utilisent. Quelques jours après le contact, des plaques apparaissent sur votre corps. Se sont souvent des plaques rouges à bords réguliers et qui grattent terriblement ! On appelle ça un prurit et hélas, c’est très douloureux et peu esthétique.

L’eczéma atopique

Une peau atopique est sèche et dépourvue de film hydrolipidique. C’est justement ce film qui protège la peau contre les molécules allergisantes qui, du coup, peuvent pénétrer l’épiderme. C’est donc bien une prédisposition de l’individu à développer des réactions allergiques dont il est question.

Elle peut être d’origine génétique. Si quelqu’un dans la famille souffre d’eczéma, ce n’est pas rare que d’autres personnes de la même famille en aient aussi.

Elle peut être d’origine alimentaire. On mange un aliment que l’organisme reconnait comme ennemi potentiellement dangereux et on se retrouve couvert de plaques et de rougeurs suintantes.

Elle peut être d’origine psychologique. On stresse, on est mal dans sa peau, on se fait du souci, ça fait baisser l’immunité et du coup on est moins bien protégé contre les agressions extérieures. C’est souvent là que ça devient rouge et que ça se met à gratter.

Rougeur dans le coude Eczema

 

Eczéma : Attention aux maladies de peau qui lui ressemblent !

Certaines maladies de la peau, comme le psoriasis ou la dermite séborrhéique ressemblent à l’eczéma. Le psoriasis provoque lui aussi des plaques et des squames sur le corps ou le cuir chevelu. Tout comme la dermite séborrhéique qui provoque une réaction inflammatoire, des démangeaisons, des plaques et des rougeurs. Quelques pistes qui peuvent vous permettre de dissocier ces 3 maladies de peau :

  • Le psoriasis s’accompagne parfois de douleurs articulaires.
  • L’eczéma est souvent associé à de l’asthme.
  • Psoriasis et eczéma n’ont pas les mêmes causes, hormis le stress. Mais les causes du psoriasis sont plus complexes et souvent liées à une mauvaise hygiène de vie (tabac, alcool, régime diététique inadapté).
  • Les plaques d’eczéma seraient moins épaisses que celles du psoriasis.
  • La dermite séborrhéique est un champignon (une levure) qui provoque une réaction inflammatoire surtout sur les zones grasses du corps (cuir chevelu, visage).
  • La sécrétion de sébum augmente et entraîne la formation de plaques grasses ou de pellicules.

Eczéma également dans le cou

Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas aussi simple que ça de reconnaître de l’eczéma. Si vous n’êtes pas expert, vous risquez facilement de le confondre avec une autre maladie. Alors nous n’avons qu’un seul conseil à vous donner et le bon : lorsque vous souffrez d’une inflammation de la peau, le mieux est d’aller consulter un médecin pour qu’il vous regarde de près et vous dirige vers un traitement adapté.